Avec DNS4EU, l'europe souhaite se doter d'un DNS souverain

Team-Azerty Jeux vidéo en réseaux

LAN'Oween 2023 à l'Atrium, Salle polyvalente de Seyssuel du 20 au 23 octobre 2023

Lorsque vous tapez l'adresse d'un site internet, team-azerty.com, vous accédez à l'adresse IP 51.77.222.240. Cela est rendu possible via un DNS, qui agit comme un annuaire transposant nom de site en adresse IP.

DNS

Un serveur DSN est donc vital pour pouvoir naviguer sur internet. Bien souvent, vous utilisez, sans le savoir le DNS de votre fournisseur d'accès internet, mais vous pouvez également utiliser des DNS alternatifs comme : Google, Verisign, FDN OpenNIC, OpenDNS, Cloudflare et Yandex par exemple. L'utilisation de ces DNS alternatifs peut vous permettre:

  • De contourner des restrictions de vos FAI (cas des DNS menteurs).
  • Si la question de la vie privée est importante pour vous, d'utiliser des DNS qui n'exploitent pas vos données de navigation.
  • Palier à une panne d'un DNS.

Bref, les DNS ont un rôle central, et dans ce domaine, il y a peu ou pas de souveraineté européenne. C'est là que le projet DNS4EU rentre en jeu. Doté d'une première enveloppe de 14 millions d'euros, ce projet de DNS souverain doit répondre à un cahier des charges où la disponibilité et la performance seront primordiales. Mais il doit également respecter le cadre juridique et filtrer le contenu illicite (comme l'apologie du terrorisme, la pédopornographie, les sites de paris sans agrément, des sites de piratage, etc.).

Point intéressant, il est possible pour les internautes de créer des filtres supplémentaires, activables de manière unitaire (ou pour l'ensemble du foyer, via la box), et donc de filtrer des sites supplémentaires. On pense ainsi à un filtrage adapté aux personnes mineures. Néanmoins, ces filtres ad hoc pourraient être des fonctionnalités premium, et donc payantes.

Vie privée oblige, il est demandé que «. Il n'y aura pas de monétisation des données personnelles. L'utilisation potentielle de données agrégées (par exemple, pour l'analyse de la cybersécurité) doit être spécifiée et rendue transparente». Enfin, « L'infrastructure de service doit être conforme aux dernières normes de sécurité et de confidentialité (par exemple, HTTPS, DNSSEC), y compris le chiffrement DNS (par exemple, DNS sur TLS (DoT) et DoH) et être entièrement conforme à IPv6. »

Sources :

Réagissez :

Partagez :


Actualités similaires :

Le site se met à OpenStreetMap

Le site se met à OpenStreetMap

Bloquer les bloqueurs de pub bientôt illégal ?

Bloquer les bloqueurs de pub bientôt illégal ?

Le web fête ses 30 ans

Le web fête ses 30 ans