Half-Life: Alyx, le test

Team-Azerty Jeux vidéo en réseaux

LAN'Oween 2021 à l'Atrium, Salle polyvalente de Seyssuel du 22 au 24 octobre 2021

Half-Life: Alyx

Dernière modification :  mardi 16 mars 2021

Voilà 13 ans que l'on attend une suite à l'épisode 2 d'HL². Mais quand on connait valve, on sait qu'il ne faut pas compter. D'ailleurs entre Half-life et Half-life², il a fallu attendre 14 interminables années. L'attente d'une suite, d'un HL3 relevant plus d'un fantasme, l'arrivée d'un nouvel opus de la saga a excitation et déception. Déception, car le titre n'est disponible qu'en VR et qu'il ne s'agit pas d'une suite, mais une excitation, car c'est du Half-life !

Il est où Gordon ?

Pari doublement risqué pour Valve : proposer un titre uniquement jouable en VR, mais aussi et surtout dans Gordon Freeman. Car évacuons tout de suite le sujet, comme son nom l'indique,  Half-life : Alyx vous propose d'incarner Alyx Vance. Vous pensez également avoir une suite après le cliffhanger de l'épisode 2, il n'en sera rien.

Retour dans le passé
Retour dans le passé

Vous voilà de retour dans la fameuse Cité 17, quelques années avant HL², mais après les évènements de Black Mesa et la fameuse guerre de 7h. Vous incarnez donc Alyx, une jeune pousse de la résistance balbutiante, en quête d'une fameuse arme secrète détenue au centre de la cité dans une structure volante.

Le plan initial est simple, mais il va se compliquer
Le plan initial est simple, mais il va se compliquer

Derrière ce scénario, assez simpliste on ne va pas se cacher, va se dérouler une aventure assez riche qui va nous conduire jusqu'au cœur de la fameuse cité 17. Ici, point de buggy et autre hydroglisseur. Toute l'aventure va se faire à pied au travers des dédales de couloirs d'immeubles, d'égout. Ne cherchez pas de vastes mondes ouverts, même à l'extérieur, la couloir ne sera pas très large.

Y a même pas d'escalators !
Y a même pas d'escalators !

Pour ne pas divulgâcher, je ne rentrerai volontairement pas dans le détail de l'histoire, qui reste très prenante. Vous naviguerez donc dans ce monde infesté par les créatures de Xen, alternant action et exploration dans un dosage que seul Valve sait faire. Mention spéciale où passage dans l'obscurité où votre visibilité limitée à votre lampe torche ne manquera pas de faire monter le stress.

Forcément flippant lorsque vous allez croiser des headcrab
Forcément flippant lorsque vous allez croiser des headcrab

Il est où mon pied de biche ?

Détail également assez frustrant, surtout pour la franchise d'Half-life : l'absence de pied de biche, et globalement d'arme de corps à corps. Pour se débarrasser de Headcrab, n'espérez pas leur briser une bouteille ou leur loger une barre de fer dans leurs dents. C'est assez frustrant d'autant que les munitions sont assez limitées. Tout n'est pas négatif pour autant, cela renforce le stress, et on peut imaginer que notre mobilier (et particulièrement votre clavier, n'est-ce pas Yann) vous en saura reconnaissant de ne pas prendre un contrôleur en pleine tête.

Votre arsenal sera donc limité à 3 armes :

  • Flingue./li>
  • Fusil à pompe.
  • Fusil mitrailleur.

Heureusement, vous pourrez les améliorer au fil de l'histoire en collectant de la "résine".

Améliorons nos armes
Améliorons nos armes
Maintenant un simple pivotement du poignet et j'arme !
Maintenant un simple pivotement du poignet et j'arme !

Votre inventaire sera complété par vos "Russels" une sorte de Gravity-gun de poche, enfin de main, qui vous permet de vous saisir d'objet à distance. Vous aurez également un outil magique pour débloquer les puzzles (en parlerait plus loin).

Essayons de prendre l'assiette
Essayons de prendre l'assiette

Ah, toujours niveau inventaire, chacun de vos poignets pourra contenir un objet parmi les grenades, seringues de soin. Autant dire qu'il faudra faire des choix.

Ici on voit la grenade dans le poignet gauche
Ici on voit la grenade dans le poignet gauche

Réalisation impeccable.

Autant le dire de suite : Half-life Alyx devient le maitre étalon de tout jeu VR, tant la réalisation est soignée. Difficile de trouver des points négatifs. L'immersion est totale, la difficulté bien jaugée.

Prenez en plein les yeux :

Source 2 en a décidément sous la pédale. Le rendu est tout simplement magnifique, presque photo réaliste. L'effet VR renforce l'effet waouh. Vous aurez plus que l'impression d'être dans le jeu, et vous sous surprendre à admirer la faune et la flore venue de Xen. Bref, c'est beau, difficile de retourner à un autre titre VR après cette expérience !

Juste magnifique !
Juste magnifique !
C'est beau !
C'est beau !
De nuit aussi c'est beau
De nuit aussi c'est beau
Effet de lumière
Effet de lumière
La flore de Xen est belle
La flore de Xen est belle
Le feu rend pas mal
Le feu rend pas mal

Immersion totale :

Niveau game design, les équipes de Valve ont tout simplement posé la base de ce que devrait être un jeu VR : l'expérience est confortable pas de chute trop violente, pas d'action excessive, pas de bug physique bloquant. Bref, vous n'aurez pas envie de vomir, et vous n'aurez aucun mal à enchainer plusieurs heures de jeu. Ce qui devrait juste être la base d'un jeu VR en fait. Le moteur physique vous permettra également de jouer avec l'environnement, ce qui renforce l'immersion.

Est-ce qu'on peut se mettre un masque sur la tête ?
Est-ce qu'on peut se mettre un masque sur la tête ?
Oui, on peut !
Oui, on peut !
Est-ce qu'on peut faire de pyramides de PQ ?
Est-ce qu'on peut faire de pyramides de PQ ?
Oui, on peut !
Oui, on peut !
Et oui, on peut faire des dessins au tableau !
Et oui, on peut faire des dessins au tableau !

Alors contrairement au précédent opus, l'action sera sans doute plus posée (en même temps un HL n'est pas un Quake, la série n'a jamais fait dans le FPS nerveux) au plus vous aurez une demi-douzaine d'ennemis à combattre en même temps. 

Le max d'ennemis
Le max d'ennemis

Et d'un côté, vu vos munitions limitées, c'est logique. En parlant de munitions, parlons des rechargements de l'arme. Comme dans les autres titres VR, et contrairement à ce qui se fait sur PC, pas de touche pour recharger. Vous devez donc effectuer une série de gestes pour recharger. Par exemple, pour le flingue :

  • Vider le chargeur d'une main.
  • Prendre les munitions dans le dos de l'autre.
  • Charger.
  • Enlever la sécurité.

L'enchainement des actions peut être assez long, et particulièrement angoissant en plein combat. Mais c'est assez réaliste in fine. D'ailleurs, comme expliquées plus haut, avec les améliorations des armes ces séquences pourront être facilitées (le petit kiff, armer le pompe ou la mitrailleuse d'un coup de poignet).

Avant d'aborder une situation à risque, vous prendre le temps de bien vérifier le niveau de chargement de vos armes, et surtout, vous prendre le temps de fouiller le moindre recoin à la recherche de munition, voir de résine.

Il faut vraiment fouiller partout !
Il faut vraiment fouiller partout !

Sans dévoiler l'intrigue, le summum de l'immersion sera dans le chapitre de la distillerie : vous y jetterez des objets d'une main pour détourner l'attention tandis que de l'autre vous gardez la main sur la bouche pour ne pas tousser !

On avance main sur la bouche
On avance main sur la bouche

Casse-tête à la pelle :

Autres caractéristiques de la franchise HL : la présence de casse-tête. On regrettera l'absence de l'utilisation de la physique comme pour HL², pour autant, j'ai bien apprécié ces petits casse-tête pour ouvrir les différentes caisses, désamorcer les mines. Tout comme je me suis surpris à me contorsionner dans tous les sens pour rétablir le courant. Oui, ça ne casse pas 3 pattes à un canard, mais ça offre une petite pause.

Ouvrir un coffre
Ouvrir un coffre
Désamorcer une mine
Désamorcer une mine
Rétablir le courant
Rétablir le courant

Quelques frustrations :

Honnêtement, disons-le clairement, le jeu frôle pour moi la perfection, mais ce qui m'empêche de mettre la note maximale, ce sont ces quelques points :

Elle est où ma VF ?

Commençons tout de suite par les petits points qui fâchent, et le premier, l'absence de VF. Certes, la richesse des dialogues entre Russel et Alyx n’est pas fulgurante, mais la présence de sous-titres, difficilement visible (à mon gout) en VR, gâche un peu l'ambiance.

Les sous titre en VR, c'est chiant !
Les sous-titres en VR, c'est chiant !
Putain de sous titres
Putain de sous-titres

Chargement patientez :

Limitation technique sans doute, mais l'aventure sera régulièrement interrompue par des temps de chargement. Idem, le chargement d'une partie est parfois très trop lente. Preuve en est, j'avais activé Fraps pour faire des captures régulières, dans le lot, une bonne vingtaine était des écrans de chargement.

Le chargement vu depuis le PC
Le chargement vu depuis le PC
Le chargement vu en VR
Le chargement vu en VR

Excellent
9
Half-life avait révolutionner le genre FPS solo il y a 23 ans, et n'ayons pas peur des morts Half-Life Alyx pose juste les bases de ce que devrait être un titre VR. Je n'ai tout simplement pas pris autant de plaisir à jouer à un FPS depuis bien trop longtemps. J'ai tout simplement savouré chaque minute de jeu. Je me suis même surpris à faire des pas chassés, m'accroupir pour éviter un tir. S'il devait y avoir une raison pour investir dans du matériel VR, ce serait pour Hal-Life Alyx.

Points faibles :

  • Temps de chargements.
  • Pas de VF.
  • Pas d'arme de corps à corps.

Points forts :

  • Expérience VR soignée.
  • Immersion totale.
  • Parfois presque photo-réaliste.
  • Chapitre de la distillerie.
  • Difficulté bien dosée.
  • Les casse-têtes

Réagissez :

Partagez :


Articles similaires :