Les éditeurs sont en train de tuer le monde du jeu vidéo

Team-Azerty Jeux vidéo en réseaux

LAN'Oween 2018 à l'Atrium, Salle polyvalente de Seyssuel du 26 au 28 octobre 2018

Les éditeurs sont en train de tuer le monde du jeu vidéo

Dernière modification  jeudi 02 juin 2016

Les éditeurs de jeux ont tué les LAN.

Que celui qui n'a jamais pester de devoir déplacer son matos en LAN me jette son écran CRT de 35kg dans le coin de l'Sil, mais l'évolution du matériel, l'explosion des portables etc. tout ceci aurait dût enlever un gros frein pour aller en LAN& Pourtant, les petites LAN comme nous les organisons sont mortes, inutile de le nier. Là où il y a quelques années, un geek était prêt à enfiler les Km et se faire des lumbagos, il lui devient difficile de déplacer son portable pour aller à une LAN.

Lourd le matos
A l'époque le matos était vraiment lourd !

Le premier responsable, de cette désaffection, c'est le haut débit qui permet d'avoir "la même chose" chez soit sans bouger : partage de fichiers, jeux. L'aspect convivial d'une LAN ne suffit plus à faire recette.

C'est convivial une LAN
C'est convivial une LAN

Le second coupable, et non des moindre, se sont les éditeurs de jeux vidéo qui, pour des raisons scabreuses de piratage (hamachi), ont décidé de ne plus proposer de mode LAN depuis plusieurs années pour passer par leur propre service de jeu en ligne. Ainsi, à moins d'avoir un accès internet, haut débit, voir très haut débit selon le nombre de participant, inutile d'espérer jouer aux derniers titres en LAN. Après le coût des salles, des assurances, du matériel électrique et réseau, il me parait difficile pour une petite association de pouvoir bénéficier d'un accès internet aussi facilement. Les LAN entre amis, ou amateurs basées plus sur la convivialité que sur les moyens semblent donc condamnées. A moins d'organiser d'immenses réunions avec des cash prize, point de salut. C'est donc tout une partie du monde du jeu qui est vouée à disparaître&

StarCraft II
BF3
StarCraft II et BF3, deux hit qui font l'impasse sur le multi LAN, mais dont les versions précédentes ont connu leurs heures de gloire grâce aux LAN !

Le jeu d'occasion est menacé

Au delà des LAN amateurs, un autre point fait mal aux joueurs : le prix de ce loisir sans cesse revu à la hausse. Ce point a été épinglée par l'UFC que choisir ( voir l'étude). Outre les DLC, ce qui me choque c'est que le marché de l'occasion soit mis à mal. En effet, l'activation d'un jeu se fait de plus en plus de manière unique. Impossible donc d'acheter un jeu d'occasion sans devoir mettre une seconde fois la main à la poche pour acquérir un nouveau code de déverrouillage. DLC + prix à la hausse + marché de l'occasion limité, autant dire que la facture devient vite salée pour les non acharnés, et encore, je ne parle pas du matériel, mais ça c'était déjà le cas avant. Au final, notre seul loisir est la sensation d'être une vraie vache à lait.

Exemple de DLC
Un exemple de DLC : payer pour avoir des skins supplémentaire !

Quid du joueur occasionnel ?

Du jeu d'occasion au joueur d'occasion, la transition est assez facile, mais le constat est le même : la disparition également.
Pourquoi me direz-vous ? C'est très simple, en orientant les titres vers le multi en ligne, les éditeurs ont oublié une chose essentielle : Ceux qui ne passent pas leur vie à jouer n'aiment pas forcément se faire massacrer à chaque partie en ligne. En effet, je vais prendre mon cas personnel, mais une fois la partie solo devenue de plus en plus famélique passées, j'ai du mal à me plonger dans le multi en ligne. Se retrouver directement dans le grand bain en maîtrisant tout juste le jeu face à d'autres joueurs qui "ne font que ça", ce n'est pas forcément des plus agréables. Avoir une espérance de via de 10s sur le dernier BF, n'est pas forcément une expérience des plus agréable. Et comme il est impossible de se faire des escarmouches entre amis en LAN, ou contre des bots il est difficile de se faire une progression à son rythme.
Et même, à l'époque où je jouais très régulièrement à C&C Generals, après m'être fait les dents contres des bots, lorsque je jouais sur le net, c'est plus avec des Tonyo, steph et mika croisait le fer. Car au delà de gagner ou perdre, c'était le fait de jouer entre nous qui était le plus sympa, nous pouvions faire des parties à notre rythme, ce qui est impossible à retrouver maintenant. En effet, toujours concernant le dernier BF, il n'est pas possible de lancer de partie privée !


Une caricature, mais pas si fausse que ça

Triste perspective

Au final, le monde du jeu vidéo est en train de vivre une vraie mue, mais pas forcément celle que j'attendais, car paradoxalement, même si l'industrie du jeu vidéo explose les chiffres de ventes, elle se coupe dune frange importante de sa population. Au final, et cest un autre paradoxe, le monde du jeu vidéo risque de cesser d'amuser.

Réagissez :

Partagez :


Articles similaires :


Utilisez un navigateur moderne qui respecte votre vie privée : Téléchargez Firefox