Star Wars Republic Commando, le test

Team-Azerty Jeux vidéo en réseaux

LAN'Oween 2019 à l'Atrium, Salle polyvalente de Seyssuel du 25 au 27 octobre 2019

Star Wars Republic Commando

Dernière modification  vendredi 20 janvier 2017

La franchise Star Wars se porte bien merci. Après Star Wars Battlefront, sorte de sous-battlefield à la sauce Star Wars débarqué voici quelques semaines, Star Wars Knight Of The Old Republic 2, dont les qualités ne sont plus à démontrer, c'est au tour de Star Wars Republic Commando de pointer le bout de son nez. La dernière aventure FPS solo Star Wars commençait à dater (Jedi Knight 3 si je ne m'abuse). C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais ce moment pour pouvoir ressortir mon fusil laser de sa boite poussiéreuse. Vu le gavage de vidéos, de screenshots, de promesses, zavaient intérêt à assurer. Bon ben finalement je vais peut-être le jeter ce fusil laser.

G Squad

swrc1

Comme son nom l'indique, SWRC vous propose d'incarner un membre d'un super commando de la république qu'on envoi sur le terrain faire le sale boulot. La vie de commando c'est assez simple. On vous place dans un couloir, et vous avancez en zigouillant tout ce qui bouge. Oh bien sûr des fois il faudra faire exploser des bidons ou des portes qui vous bloquent le passage, pirater des ordinateurs, faire sauter des sortes de boites de conserve de respawn d'ennemis, mais rien qui nécessitera un cerveau. D'ailleurs les ennemis n'en ont pas non plus. Certes, ce ne sont que de vulgaire droïdes et des insectes, mais quand même, on a vraiment l'impression que le gars chargé de l'IA a programmé ça un vendredi soir à 17h en plein mois d'août. Vous allez donc traîner votre combine et vos 3 joyeux compères sur 3 grosses missions elles mêmes découpées à chaque fois en une 15aine de sous-zones. Rien de bien excitant là dedans, d'autant que d'une missions à l'autre on a toujours l'impression de se balader dans le même environnement et pire, de passer tout le temps au même endroit. On peut dire que les développeurs ne se sont pas foulés. Les maps sont une suite sans fin de copier-coller des mêmes salles avec les mêmes ennemis et les mêmes actions à accomplir. C'est d'un ennui profond et d'un intérêt quasi nul. Heureusement ça ne dure qu'une dizaine d'heure. Les combats ne sont pas mieux. C'est d'une mollesse à toute épreuve. La faute sûrement à des armes extrêmement lente et sans aucune âme. Bref on se fait chié sévère, à se battre sans arrêt contre les même type de méchants. Qui dit commando, ou squad comme disent les anglo-saxons, dit possibilité de donner des ordres à ses coéquipiers. Outre les ordres basiques comme avancer, défendre on peut leur de demander d'aller faire péter tel ou tel chose, de pirater tel machine ou de se mettre en position de sniper. Le système est très simple d'utilisation, il suffit de mettre dans le viseur la zone en question et d'appuyer sur action. Partant d'une bonne idée, ça aurait pu rendre les combats assez tactiques et donner un semblant d'intérêt. Malheureusement, c'est ultra figé. Pour les snipers, il y a 2 ou 3 emplacement prédéfinis dans chaque salle / couloir où vous pouvez leur demander d'aller et c'est tout. Il n'y a aucune improvisation possible. On avance, oh un emplacement pile en face du point de respawn des ennemi, aller Roberto va y. Dés que plus rien ne bouge on avance de 10 mètre et on refait pareil. L'avantage c'est qu'on peu déléguer ses tâches à n'importe lequel des 3 zozios qui nous accompagnes. Il n'y a aucune spécialisation. Tout le monde sait tout faire. Vous pouvez tout faire vous même si ça vous chante. Dommage, le cas échéant ça aurait rendu la progression un peu plus difficile et amusante, parce qu'au final, vos copains sont là un peu juste pour faire joli. Bon ils servent quand même à quelque chose, à savoir vous ranimer quand vous tombez au combat. Le système est exactement le même que dans Medal Of Honor Pacific Assault. Quand vous n'avez plus d'énergie, vous tombez, votre vision se trouble et là vous pouvez appeler, via un menu, un de vos compagnon pour qu'il vienne vous ressusciter. Au final il est presque impossible de mourir. Déjà qu'il y a des bornes de vie inépuisables tous les 30 mètres, avec ça en plus la progression devient d'une facilité déconcertante. Heureusement, pour corser un peu l'aventure, on vous a collé des potes complètement stupides qui n'hésites pas à se sacrifier en se mettant complètement à découvert au beau milieu d'une salle sous le feu ennemi. Ah c'est beau un tel amour pour son supérieur. Mais pas très utile. A défaut d'être intelligents, ils ont au moins le réflexe de dégager quand ils vous bloquent le passage, et parfois d'aller se refaire une santé quand ça commence à chauffer dans la combine. Sorti de ça leur efficacité est plutôt dans les chaussettes et ça sera à vous de faire la plus grosse partie de la boucherie et bien souvent d'aller les ranimer à l'issu d'un combat. Les armes sont plutôt pas terribles, excepté un fusil de snipe, un lance grenade et un lance roquette très puissants, mais aux munitions honteusement très limités. Donc il faudra vous farcir la plupart des monstres avec une mitraillette au rabais qu'il faut vider à moitié pour tuer un seul ennemi. Heureusement le pistolet de base est d'un puissance et d'une précision assez hallucinante si bien que vous ne jouerez quasiment qu'avec ça une fois les munitions des 3 « bonnes » armes cités précédemment épuisées. On aurait aussi apprécié que les développeurs s'inspirent d'Elite Force 2 pour le piratage des ordinateurs, avec des petits puzzles à résoudre où il faut (un peu) réfléchir. Mais là rien, pour faire exploser une porte ou pirater une machine, c'est « maintenir la touche action pendant x secondes » une fois positionné devant ledit endroit. Bon y a bien des passages plus sympas que les autres, où il faut par exemple pirater un ordinateur centrale (comprendre maintenir la touche action donc) pendant 1 minute, tout en défendant l'endroit qui se trouve pris d'assaut par des vagues d'ennemis, mais c'est insuffisant pour relancer l'intérêt.

[Collez votre titre ici]

swrc2

Techniquement parlant, c'est moins mauvais mais c'est quand même pas la panacée. On a droit à un moteur qui à quand même des gros airs de famille avec celui de Quake 3, avec plein de bump ma pp ing en plus. Donc ne vous attendez pas à des textures tonitruantes ou à un avalanche de polygones. D'autant que comme je l'ai dit, le level design au raz des pâquerettes, les environnements à peu près toujours identiques, et les 4 textures du jeu ne permettent pas vraiment de démontrer les qualités du moteur. Le bump mapping, pas vilain, est relativement mal utilisé et au final ça donne pas grand chose à l'écran. Et puis comme c'est à la mode, on a droit à du bloom de partout. On aime ou on aime pas, mais ça a au moins le mérite de masquer un peu les défauts. C'est volontaire ? L'avantage c'est que ça a l'air de tourner plutôt bien, je dis « à l'air » parce que je n'ai pas pu l'essayer sur du moyen gamme, mais sur du haut, aucun problème de ralentissements en 1280x1024 avec AA 4x. M'enfin de toute façon, ne vous attendez pas à en prendre plein les mirettes, les level designers n'ont fait aucun effort d'originalité, c'est du basic de chez basic. Les musiques sont plutôt sympa en revanche. Elles se mettent en route au bon moment et sont bien dans l'esprit Star Wars.

Pas top
4
Au final, SWRC est une grosse déception. La gestion du squad, bien qu'assez intuitive dans son utilisation, est simplifiée au maximum, beaucoup trop selon moi, si bien qu'il n'y a aucune place à l'improvisation ou à la tactique. C'est dommage car ça aurait pu énormément enrichir les combats qui se révèle du coup complètement inintéressants et très mous. Un FPS ultra classique, soporifique à souhait et vraiment ennuyant. Comme je dis souvent, réservé uniquement au fans, et encore.

Points faibles :

  • c'est mou
  • c'est chiant
  • la gestion du squad trop dirigiste

Points forts :

  • l'idée de la gestion du squad
  • les musiques

Réagissez :

Partagez :


Articles similaires :


Utilisez un navigateur moderne qui respecte votre vie privée : Téléchargez Firefox