Team-Azerty

Age Of Empire IV

Dernière modification :  mercredi 01 juin 2022

Voilà 16 ans que l'on attendait une suite au très bon Age Of Empire 3. Si bien que l'annonce d'un nouvel opus en 2017 a provoqué une énorme joie au fan de la série que je suis. Durant les 4 années de développement, j'ai suivi la moindre information (et il faut dire qu'au début, il y en avait peu). La surprise est venue de l'époque où se déroule AOE4, là on attendait une suite à AOE3, c'est à dire à l'époque de la révolution jusqu'à la révolution industrielle, il n'en est rien, c'est un retour au moyen Age. L'appel du pied au fan est évidant, c'est un retour à l'âge d'or d'Age Of Empire 2, également appelé Age Of King, le titre le plus célèbre de la franchise et qui m'a valu quelques nuits blanches.

Page 1 : Le test

Retour vers le futur :

Comme expliqué en introduction, Age Of Empire 4 retourne explorer le moyen Age, si bien que sur le plan chronologique, voilà comment se découpe la saga :

  • Antiquité :
    • Age of Empire, sorti en 1997, propose de faire évoluer une civilisation antique de l’Age de la pierre à l’Age du fer. Une "Definitive Edition", version remastérisée est sortie en 2018
    • Age of Mythology, sorti en 2002, nous transpose dans un univers inspiré de la mythologie et des légendes de la Grèce, de l'Égypte et des pays nordiques plutôt que de la réalité historique.
  • Moyen Age :
    • Age of Empire 2, sorti en 1999, propose de faire évoluer une civilisation de l’Age sombre, à l’Age impérial. Une version HD sort en 2013, puis une "Definitive Edition", version remastérisée sort en 2019
    • Age of Empire 4, sorti en 2021, reprend la même période.
  • Renaissance :
    • Age of Empire 3, sorti en 2005, se déroule pendant l'époque coloniale, entre 1492 et 1850, dans le Nouveau Monde. Une "Definitive Edition", version remastérisée est sortie en 2020.
Nous voilà repartis pour la guerre de Cent Ans.

Une campagne solo en mode tutoriel :

Si AOE 3 proposait une vraie histoire dans l'Histoire avec un scénario, là AOE4 reprend les mêmes principes que AOE2, c'est à dire revivre certaines batailles historiques à travers 4 campagnes :

  • Les Normands : qui vous plonge dans la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant et les guerres de succession des rois d'Angleterre / Francs.
  • La guerre de 100 ans : on ne la présente plus.
  • L’empire mongol : pour revivre l'extension du plus grand empire de tous les temps.
  • L'ascension de Moscou: un sujet d'actualité, où vous pourrez voir comment le peuple Rus' est devenu une grande puissance.
Les 4 campagnes.

Même s'il n'y a pas de scénario global, les campagnes sont très soignées.Une voix off qui recontextualise les batailles auxquelles on prend part, avant et après chaque mission. Ici, pas d’animation 3D comme pour AOE3, mais des vidéos en réalités augmentés très bien réalisées :

Voyageons dans le passé.
La vue sur Douvres est vraiment saisissante !
Vils Anglais, ils vont nous le payer !
Tout lien avec des événements contemporains de que coïncidence !

De plus des vidéos supplémentaires vous permettront d'approfondir certains points historiques, j'avoue y avoir appris pas mal de choses :

La fabrication de flèches.
La construction de châteaux.
La médecine.
Les tambours de guerre.

L'ensemble des campagnes vous permettra de vous familiariser avec les bases du jeu et des différentes civilisations. Un bémol toutefois, nous avons 2 campagnes sur le duo anglais/français, qui restent très classique pour les amateurs de la série. Si l'on a une campagne avec les Rus' et les Mongols, il manque une prise en main des civilisations arabes. Une campagne sur une des 2 civilisations aurait été le bienvenue, surtout qu'au niveau gameplay, il y a des changements notables, j'en parlerai par la suite.

Un Gameplay très riche :

Retournant au moyen Age, AOE4 sera immanquablement comparé à AOK. Mais que les habitués soient rassurés, on y retrouvera les codes tout en approfondissant considérablement la façon de jouer.

Des civilisations très différentes :

Age of Empire 4 nous propose pas moins de 8 civilisations :

  1. Les Anglais (850-1555)
  2. Les Mongols (1000-1500)
  3. Les Chinois (907-1644)
  4. Le sultanat de Delhi (879-1526)
  5. Les Français (840-1559)
  6. La dynastie des Abbassides (750-1517)
  7. Le Saint-Empire romain germanique (936-1517)
  8. La Rus' (882-1552)

Les développeurs ont attribué des points de difficulté :

  • 1/3: Français, Anglais.
  • 2/3 : La Rus', le Saint-Empire romain germanique, la dynastie des Abbassides.
  • 3/3 : Les Chinois, le sultanat de Delhi, les Mongols.
La civilisation mongole et classée en difficulté 3/3, je le détaillerai plus bas.

Je le détaille par la suite, chacune des civilisations présente des différences entre elle, pour autant, le jeu reste plutôt équilibré, et l'on retrouve toujours un système pierre, feuille ciseaux : Les fantassins sont efficaces contre les chevaux, les chevaux efficaces contre les archers, les archers efficaces contre les fantassins.

Du classique et de la nouveauté :

Chaque civilisation aura ses unités qui lui seront propres. Par exemple : chameaux pour les Abbassides et Delhi, moines guerriers pour les Saint-Empire. Mais également certaines unités auront des capacités spéciales que n'auront pas d'autres civilisations. Ainsi, les archers anglais pourront faire un palis défensif en contre des cavaliers, les arbalétriers français pourront déployer un pavois défensif.

Les palis défensifs des Anglais.

Pour les habitués, clairement les civilisations française et anglaise n’offriront pas de grosses nouveautés. Dans une certaine mesure, le Saint-Empire romain germanique et la Rus' seront plus dépaysants, par exemple les Rus' n'ont pas de murs en pierre, par contre, leurs palissades en bois sont extrêmement résistantes. Les civilisations arabes quant à elle apportent le concept de connaissances, les Chinois les dynasties :

Les dynasties chinoises.
Principe de la sagesse chez Abbassides, avec aire d'influence.
Les érudits du sultanat de Delhi sont indispensables pour le développement.
Les tours d'avant poste en bois des Rus' sont très solides !

Autre détail, pour les habitués de la défense, vous pourrez placer des unités sur vos murs, équiper vos murs de tour de pierre, ajouter des tours de guet améliorées et des châteaux forts... Avec tout ça, il n'y aura que les canons qui pourront vous déloger !

Mon camping est prêt !

Autre petite nouveauté, si les engins de sièges et autres canons sont fabriqués dans l'atelier, les béliers et les Tour de siège le seront par vos fantassins, et ce partout sur la carte. Cela peut être très utile si vous rencontrez un mur ou une palissade loin de votre base.

Construisons des béliers.

La révolution mongole :

La grosse surprise viendra de la civilisation mongole qui joue pleinement la carte du peuple nomade. Ici, pas de notion de maison, vous êtes directement au plafond de 200. Ensuite, chaque bâtiment peut être déplacé. Toujours dans la logique du nomadisme, vous ne pourrez pas construire de murs :

Vous ne pouvez pas construire de mur, mais vous pouvez détruire ceux des autres, particulièrement les murailles.

La stratégie est de fait basée sur l’offensive, d'autant plus que mettre le feu à des bâtiments adverses vous procurera des ressources !

Et hop un peu d'or, de bois et de nourriture !

Toujours au niveau des ressources, vous ne pourrez pas collecter de pierres avec vos villageois. Ainsi, vous devrez construire un Ovoo sur une mine de pierre qui les extrait automatiquement :

L'Ovoo en action.

Outre l'extraction de pierres, l'Ovoo apporte une aire de boost de production que ce soit pour les paysans à proximité que pour les bâtiments militaires (produire 2 unités à la fois). Il ne sera malheureusement possible que de construire un Ovoo à la fois (le nouveau détruisant l'ancien).

Clairement cette civilisation apporte énormément de changements, et je pense pas avoir encore exploré toute l'étendue du gameplay !

Les ressources, la pierre c'est de l'or !

Au niveau des ressources, pas trop de changements, elles sont toujours au nombre de 4 :

  1. Nourriture.
  2. Bois.
  3. Pierre.
  4. Or.

Comme expliqué plus haut, hormis pour les Mongols, se seront vos villageois qui se chargeront de la collecte.

Bûcheron !

Hormis les fermes qui ne s'épuisent jamais (contrairement à AOK), les gisements sont limités, il faudra aller explorer la carte et construire d'autres points de collecte pour ne pas tomber a cours. Bien entendu, comme pour les précédents opus, un marché vous permettra de récupérer de l'or, puis l'ensemble des autres ressources après une évolution disponible dans le dernier Age. Point particulier, il n'est possible que commercer qu'avec des marchés neutres ou alliés, là où il était possible de commercer avec ses propres villages dans AOK. Forcément ces marchés neutres étant au milieu de la carte, il sera nécessaire de protéger vos routes commerciales.

Protection par murs, tour et château fort, la base !

Chaque civilisation a également une unité / amélioration qui vous permettra de gagner un peu d'or au fil de la partie : les cabanes de chasse des Rus', les enclos des Anglais, les percepteurs des Chinois, etc., etc.

Les enclos anglais permettent de récolter un peu d'or.

Un autre moyen d'avoir de l'or (puis l'ensemble des autres ressources via une amélioration) sera de capturer des reliques comme cela était possible dans les autres opus. Une dernière possibilité sera de capturer, avec votre prêtre, des lieux sacrés au nombre de 3 sur la carte. D'ailleurs si vous contrôlez l'ensemble (en 1VS, ou la majorité si > 2) des lieux sacrés, cela peut être un déclencheur de victoire, à l’instar de la construction de merveille (si vous avez laissé l'option dans les paramètres de la partie).

Victoire par contrôle de lieux sacrés.

Au final, lors de toutes mes parties, je n'ai eu aucun mal à avoir de l'or. Par contre, là où c'était plus compliqué, c'était pour la pierre. Cela sera particulièrement problématique si vous aimez construire des murs triples épaisseurs avec des tours de partout.

Durée de vie :

La campagne solo vous occupera une dizaine d'heures, fort heureusement, si vous ne souhaitez pas vous faire exploser en ligne comme tout quarantenaire qui n'a plus le temps de passer ses nuits à jouer, il existe de nombreux modes de jeu hors ligne. Bien entendu les classiques escarmouches que l'on peut personnaliser à foison :

Il n'y a que l’embarras du choix !

Mais pas seulement. En effet, le mode "Art de la guerre" vous propose de remplir des objectifs chronométrés :

Viser le temps or est assez compliqué !

Plus dense encore, vous pouvez vous lancer dans les maîtrises des civilisations avec un grand nombre de tâches à réaliser durant vos parties :

Les maîtrises.
Détail d'une maîtrise.

Cela vous permettra de faire progresser votre profil :

Progression dans le jeu.

Un peu de technique :

Graphiquement Age of Empire 4 est plutôt réussi, sans pour autant apporter une "claque visuelle" que l'on pourrait attendre en 2021. Age Of Empire 3 sorti en 2005 avait abandonné les sprites, c'est assez logiquement que AOE 4 en fasse de même. La modélisation 3D est bien réalisée avec quelques côtés cartoon, notamment au niveau des arbres et des unités. On appréciera les animations lors de la construction de bâtiments. Pour vous donner un ordre d'idée, voici l'évolution graphique, et une comparaison avec la concurrence open source :

Age of Empire II.
Age of Empires II : Definitive Edition.
Age of Empire III
Age of Empires III : Definitive Edition.

0 A.D.
Age Of Empire 4.

Comme dans tout jeu de stratégie, le pathfinding est perfectible. Passer un grand nombre d'unités sur un peu ou un chemin étroit peu s'avérer catastrophique, de même vos unités peuvent prendre des chemins improbables. Il est donc nécessaire de surveiller de près les déplacements de vos troupes au risque d'avoir quelques mauvaises surprises. L'IA en facile ne vous embêtera pas trop, en intermédiaire, après quelques activités en début de partie, elle vous fichera la paix. Même si ça reste une IA, on aurait aimé un peu de progrès depuis 2005.

C'est le bordel !
Mais comment ?

Très bon
8
Incontestablement ce Age of Empire 4 plaira sans aucun doute à tous les fans du genre. La réalisation est soignée, les améliorations de gameplay sont appréciables et les 8 civilisations offrent des manières de jouer vraiment différentes. Seuls quelques petits soucis de pathfinding viennent ternir cette copie très propre. Au final, on pourrait presque reprocher le manque de risques pris par Relic Entertainment en nous donnant un Age of King 2.0, mais avec presque 80h de jeu, je peux difficilement bouder mon plaisir.

Points faibles :

  • Pathfinding.
  • On pouvait attendre mieux graphiquement.
  • Pas de campagne avec les civilisations arabes.
  • Age of King 2.0
  • Devoir battre les Français dans la campagne anglaise.

Points forts :

  • De vraies différences entre les 8 civilisations proposées.
  • La civilisation mongole.
  • La campagne solo et ses à côtés historiques.
  • Équilibre entre tant de civilisations différentes.
  • Retour du Wololo
  • Age of King 2.0
  • Bouter les vils Angloys dans la campagne française.